NOTRE BLOG

Actualité Emploi 0

Un nouveau métier voit le jour : le manager de transition



Se lancer dans le monde de l’entreprenariat devient une tendance tant chez les jeunes diplômés que chez les professionnels expérimentés. Pour les premiers, il s’agit surtout de créer des startups dans des domaines nouveaux. Les seconds se concentrent plutôt sur leur acquis et tentent souvent de tirer profit de leurs profils surdimensionnés. Cette situation est sans nul doute un des facteurs de la vulgarisation de managers de transition.

La solution idéale pour les entreprises en difficultés

La pratique du management de transition vient en fait des pays anglophones. Mais au vu des avantages certains que cela procure, les entrepreneurs français y ont vite pris gout. Le manager de transition est avant tout sollicité pour prendre en main une entreprise qui se trouve dans une situation difficile. Il s’agit dans la majeure partie des cas de problème de finances qui risquent de plonger cette dernière dans la faillite.

Il intervient donc en période de crise ou en cas d’urgence. Les tâches dont il s’occupe sont dans ce cas assez diversifiées. Cependant, on lui confie souvent la tête d’un service et surtout le département financier et comptable. Il remplace dans ce cas le directeur en place de manière temporaire. Le manager de transition propose aussi son expertise pour gérer un nouveau projet en attente-cadre. Il s’aidera de ses connaissances du secteur visé pour parvenir à de bons résultats dans les moindres délais.

Une assistance précieuse pour se lancer sur le marché international

L’expérience reste ainsi le principal atout de cet expert indépendant. Face à un défi, il pourra s’inspirer de ses réussites passées. Tel est le cas quand l’entreprise souhaite élargir ses activités et conquérir un marché étranger. Il se chargera dans ce cas de l’organisation du recrutement de personnel parlant la langue native en travaillant en collaborant avec les services de traduction de CV comme Protranslate.

Souvent, la rédaction des contrats ou de documents administratifs doit suivre des normes règlementaires qui sont dans certains cas imposées même par des textes législatifs. Il en est ainsi du cas des États-Unis où on ne doit pas mentionner certaines informations personnelles dans certains documents alors qu’ils ne sont nullement interdits en France. Ainsi, afin de maximiser les chances de réussite, faites appel à un traducteur professionnel. Un tel investissement est moindre comparé aux avantages perçus par la suite.