Ça y est ! Vous avez constaté que votre emploi actuel ne vous plait plus à cause du rythme et de la pression par exemple ? Vous avez décidé de changer d’orientation ? Parfois, une simple évolution de carrière interne est suffisante. Mais si vous disposez d’une expérience professionnelle de plus de 10 ans, peut-être qu’il est temps d’opter pour une toute nouvelle orientation. Pourquoi ne pas choisir le métier de formateur ? Dans cet article, nous vous fournissons toutes les informations nécessaires pour votre reconversion.

Les missions d’un formateur professionnel

Un formateur est une personne qualifiée chargée de concevoir des programmes de formation aux salariés des entreprises ou aux personnes à la recherche d’emploi. Il participe au développement des compétences et à la transition des acquis, dans le cadre de l’évolution de leur métier. Le travail d’un formateur tourne autour de la technique et de la pédagogie. Il peut exercer dans des domaines diversifiés tels que l’informatique, l’artisanat, les langues, la comptabilité… Sa responsabilité consiste principalement à préparer et à animer les actions de formation pour tout type de public. Il peut également accompagner des stagiaires durant leurs études.

De nos jours, la formation est devenue incontournable. Les professionnels doivent actualiser leurs connaissances et en acquérir de nouvelles pour de nombreuses raisons. Ils veulent par exemple obtenir une promotion, intégrer une nouvelle entreprise… Le formateur doit alors donner les clés aux apprenants pour que ces derniers réussissent leur futur projet professionnel. Ce professionnel peut intervenir dans une démarche d’évolution de carrière ou d’un changement de métier (reconversion).

Une fois le thème de la formation choisi selon le public visé, le formateur doit :

  • Dresser une liste des connaissances à transmettre
  • Confectionner des méthodes et des supports de formation
  • Encadrer les stagiaires
  • Tester leurs acquis et les faire valoir au moyen de diplômes

formateur professionnel pour adultes

Conditions de travail

En général, les formateurs travaillent auprès des organismes de formation publics ou privés, tels que CEGOS, AFPA et CESI. Mais ils peuvent également travailler en indépendant (consultant) ou au sein d’une société par exemple. Les formateurs en entreprise sont affiliés à la direction des ressources humaines et garantissent la formation continue des salariés. Ainsi, il est possible que le formateur soit un travailleur indépendant, un salarié ou un salarié occasionnel.

Le métier de formateur est porteur mais il est encore négligé. Les missions sont souvent occasionnelles, ce qui oblige les formateurs à travailler simultanément pour différents organismes. Si le formateur est employé par une entreprise, il peut contribuer au recrutement de nouveaux collaborateurs et a la possibilité d’évoluer vers un poste de responsable des ressources humaines. Un formateur débutant peut gagner entre 1 300 et 2 300 € brut par mois s’il travaille pour un organisme spécialisé. C’est l’entreprise qui fixe son salaire s’il fait partie de ses employés. En tant que consultant, il peut percevoir entre 500 et 700 € brut par jour.

Obtenir le titre de formateur professionnel

Si vous justifiez déjà d’une expérience professionnelle significative dans un domaine spécifique, vous êtes autorisé à devenir un formateur professionnel d’adultes. Le site http://www.ecp-formations.com est dédié à la formation des futurs formateurs. Il s’agit du site officiel du centre de formation ECP FORMATIONS. Basé en Charente Maritime, il vous propose des formations au Pays de la Loire, en Poitou-Charentes et en Aquitaine. Il vous donne aussi l’opportunité de vous former à distance. ECP FORMATIONS est capable de vous délivrer le diplôme certifié TITRE PROFESSIONNEL DE FORMATEUR PROFESSIONNEL D’ADULTES.

Par définition, le titre formateur professionnel d’adultes est une certification professionnelle de niveau III (BAC +2). Il est délivré au nom de l’Etat par le ministère de l’Emploi. Il atteste que son titulaire détient les connaissances, les compétences et les aptitudes lui permettant d’exercer le métier de formateur professionnel.

En principe, le titre professionnel formateur d’adultes est constitué par deux certificats de compétences professionnelles ou CCP, pouvant être validés d’une manière séparée dans un délai inférieur à cinq ans. On distingue :

  • Le CCP1 : préparation et animation des actions de formation
  • Le CCP2 : contribution à l’élaboration de dispositifs et accompagnement des parcours de formation

La formation peut ainsi être continue, discontinue ou par la VAE (validation d’acquis et d’expérience). Pour en savoir davantage sur le titre professionnel de formateur professionnel d’adultes, vous pouvez consulter le RNCP, ou Répertoire National des Certifications Professionnelles.

Les qualités requises

Pour devenir un bon formateur professionnel, les diplômes ne suffisent pas. Il faut tout d’abord disposer des qualités adéquates pour ce genre de métier. Il est primordial que le formateur d’adultes possède le sens de la pédagogie. Il ne doit pas se contenter de fournir des informations, mais est aussi tenu de s’assurer que les stagiaires ont bien assimilé les connaissances prodiguées. Le formateur doit être capable d’adapter le rythme de sa formation et ses discours en prenant en compte les réactions de son public. Pour ce faire, il faut qu’il connaisse parfaitement son audience.

Les formations doivent évoluer avec le temps, pour rester pertinentes. Tout comme les techniques et l’environnement de travail, le public change également. Donc, un formateur doit faire évoluer les supports et le contenu de ses formations en fonction, en tenant compte des nouvelles règlementations.

Le formateur d’adultes doit opter pour des outils pédagogiques variés, en élaborant un programme précis et en alternant exercices théoriques et pratiques. De plus, un bon formateur doit savoir captiver l’attention de son public en lui permettant de s’exprimer.

L’un des critères les plus importants est la disponibilité. Le formateur doit se tenir prêt à répondre à toutes sortes de questions que ses stagiaires peuvent poser. Il doit être disponible même en dehors des journées de formation. Si certains apprenants n’arrivent pas à comprendre en même temps que les autres, le formateur doit faire preuve de patience et d’enthousiasme.

Dans le cadre du métier de formateur d’adultes, il est indispensable de développer son réseau dans le but de favoriser sa crédibilité. Le formateur doit être attentif à l’évolution du marché de son secteur d’activité et ne pas attendre qu’une offre se présente. Il vaut mieux opter pour des candidatures spontanées.